samedi 9 mars 2013

Hiroaki Samura, Mugen no jūnin

Je suis très inspiré par ce dessinateur depuis toujours, alors voilà, je vous présente cet article,

Hiroaki Samura fait ses dessins exclusivement à l'encre de Chine et n'utilise pas de techniques à l'ordinateur. En résulte un dessin très particulier, très sombre, qui donne un style "brouillon".
On peut signaler qu'il a la peinture à l'huile en horreur (surtout pour le désagrément qu'elle entraîne à l'odorat plutôt qu'à cause de ses effets).
Les dessins sont généralement très complets, avec une architecture et un souci du détail très présents. Comme plusieurs mangaka, Samura a également eu une formation de médecin et possède donc de bonnes connaissances de l'anatomie humaine, en résulte souvent des effets très forts quant aux postures prises par les personnages.
Généralement, dans chaque album, se trouvent plusieurs dessins particulièrement travaillés, sur toute une page, au début, fin d'ouvrage et à chaque chapitre, qui illustrent parfaitement ce style graphique. ( wikipédia )

par la suite, Hiroaki Samura, publia « Hitodenashi no Koi », un artbook très troublant. Il s’agit d’illustration SM, gores, malsaines mêmes où de jeunes femmes se font violer, torturer et mettre à mort! Pourquoi cet ouvrage morbide est-il si connu hors du cercle de personnes à qui il s’adresse? Tout simplement parce que Hiroaki Samura est un mangaka célèbre dans son pays, à l’étranger et en France pour le manga « Mugen no jūnin ».
On reste stupéfait devant une œuvre puissante mais extrêmement singulière.
A réserver uniquement aux personnes averties!